LES ÉTUDIANT·E·S DU MASTER AIRE INNOVENT POUR RELEVER LES DÉFIS DE LA PANDÉMIE
Six étudiant·e·s du Master AIRE ont participé au “Hackathon Covid”, un marathon de 48h, pour créer des outils pour lutter contre la pandémie.
14 06 2021
LES ÉTUDIANT·E·S DU MASTER AIRE INNOVENT POUR RELEVER LES DÉFIS DE LA PANDÉMIE

Six étudiant·e·s du Master AIRE ont participé au “Hackathon Covid”, un marathon de 48h, pour créer des outils pour lutter contre la pandémie.

L'événement a eu lieu les 23 et 24 avril dernier, animé par la Direction Interministérielle de la Transformation Publique (DITP) avec le soutien du Ministère des solidarités et de la santé

180 participant·e·s, de tous les profils, ont participé au hackathon et sont penché·e·s sur quatre grands défis

  • Mieux accompagner les victimes de la Covid à court et long terme,

  • Fluidifier la campagne de vaccination,

  • Suivre différemment l’évolution de la pandémie,

  • Mesurer les risques et favoriser les comportements vertueux.

Yunus Emre Celik, Nina Varchavsky, Selim Benslama, Camille Duquesne, Paul Montecot Grall et Merlyn J. Hurtado du Master AIRE - Sciences Digitales se sont impliqué·e·s dans deux groupes de travail dans lesquels ils ont apporté leur expertise :

  • Mieux suivre les conditions météorologiques favorisant les contaminations
    Des groupes se sont constitués avec l'idée de permettre les échanges entre différents acteur.ices : société civile, professionel.les de la santé, institutions. J'ai choisi le projet Climat Covid qui se base sur les données de Météo France et Predict qui ont développé un indicateur (IPTCC) permettant de suivre le risque de propagation du virus lié à la température et l'humidité. Nous avons décidé de créer un dashboard permettant de visualiser cet indicateur en France au cours du temps. Le premier prototype est disponible ici:” témoigne Nina Varchavsky, élève du Master AIRE.

  • Mettre en lien des indicateurs de santé mentale et la dynamique de l’épidémie
    La situation sanitaire actuelle a également des effets sur la santé mentale des populations touchées. Dans ce projet, les participant·e·s ont étudié les liens entre les données épidémiques et les données concernant la santé mentale des français·e·s. Les participant·e·s ont questionné les corrélations entre les courbes des messages d'anxiété (Google Trends, plateformes d'appel, etc.), la courbe de contamination, les faits marquants et la communication politique.

Le hackathon a été pour moi l'occasion de rencontrer des nouvelles personnes, de travailler de manière collaborative sur un projet d'actualité ainsi que d'encourager les initiatives d'Open Data. Même si l’événement était en ligne, on a retrouvé l'énergie stimulante et la dynamique d'équipe des hackathons.” conclut Nina Varchavsky.

L'événement a été un grand succès et les étudiant·e·s du Master AIRE se sont illustré·e·s par la qualité de leur participation. Ce hackathon et l’implication des étudiant·e·s ont fait écho à des valeurs chères au CRI, celles d’engagement, de durabilité et d’intelligence collective.


More news