ACCOMPAGNER LA TRANSFORMATION DE L’UNIVERSITÉ
L'Institut des Défis et le CRI dessinent les contours de l’Université de demain
14 06 2021
ACCOMPAGNER LA TRANSFORMATION DE L’UNIVERSITÉ

En s’appuyant sur les savoir-faire emblématiques du CRI, ses outils et son environnement propice à l’innovation, l’IDD développe des programmes pour dessiner les contours de l’Université de demain et lui donner les moyens de relever les grands défis de notre temps.

L’Institut des Défis, une co-création Université de Paris & CRI

L’Institut des Défis (l’IDD) a été co-fondé par le CRI et l’Université de Paris afin d'engager une transformation de l’Université de Paris en lien avec les Objectifs de Développement Durable (ODD). L’IDD s'inscrit dans le cadre des Initiatives d’Excellence (Idex Université de Paris) soutenues par le Programme d’investissements d’avenir (PIA) de l’État. 


Emmanuelle Donnard, chargée de mission Institut des Défis et Université de Paris, décrit ainsi le rôle de l’institut : “L’IDD a pour objectif de développer des livrables-actions pour accompagner l’université vers plus de durabilité. Les actions, ce sont les programmes que nous déployons ,  “livrables” car elles sont documentés et donc reproductibles.” L’IDD développe et expérimente des programmes et des outils numériques , à destination des publics universitaires : les enseignant·e·s, les étudiant·e·s, les chercheur·se·s de l’Université de Paris.
Ces livrables doivent  à terme être implémentés et déployés à plus large  échelle au sein de l'Université de Paris.

S'appuyer sur les savoir-faire emblématiques du CRI


 “Il est logique que l'IDD soit adossé au CRI." En effet  l’équipe s'appuie, notamment, sur les méthodologies proposées par le CRI depuis de nombreuses années : une dynamique “bien rodée” de recherche, de prototypage et d’intelligence collective .

Le CRI est une institution pionnière dans l'innovation pédagogique. L’Institut des Défis profite de l’environnement et de l’énergie du CRI. Comme lui, c'est un métabolisme très vivant, un lieu de remise en question, d’adaptation, d’apprentissage. C’est un lieu de créativité , au service des Objectifs de Développement Durable. C’est aussi pour ceux qui nous rejoignent (enseignants, chercheurs, porteurs de projet…) un espace de liberté pour expérimenter et concrétiser leurs idées.”

C’est dans cette démarche que l’IDD a créé le U-lab, résidence de chercheur·se·s pensée comme une résidence d’artiste ou les enseignants chercheurs viennent prototyper de nouvelles méthodes d’enseignement, par le jeu, par le défi, par la recherche, en incluant les sciences participatives. 

Le principe, déjà existant au CRI est désormais intégré à l’IDD. “Comme l’IDD est hébergé au CRI, les enseignant·e·s de U-Lab profitent de cet environnement. Nous mettons à disposition le lieu mais aussi les ressources humaines nécessaires au prototypage de ces projets d’innovation pédagogique. Plus qu’un support logistique, nous nous appuyons sur les expertises, les outils, notamment numériques (les plateformes collaboratives de Projects et WeLearn) et l’ingénierie sociale du CRI pour développer les programmes.”

Les expertises du CRI sur lesquelles s’appuie l’IDD :

  • réseaux de partenaires

  • veille et référence internationale (#LearningPlanet, qui valorise les engagements innovants en matière d’éducation dans le monde)

  • savoir-faire (recherche, prototypage, pédagogie innovante, création de projets collaboratifs)

  • outils numériques (WeLearn, Projects, Skills)



Transformer l'université pour avoir un impact sur la société de demain

Les défis sociétaux sont d’une telle complexité que pour les relever, il est nécessaire de développer  les coopérations interdisciplinaires. C’est seulement à ce prix là que des solutions créatives pourront émerger.

 L’université développe un patrimoine scientifique et culturel à travers la production et la diffusion de savoirs pour le bénéfice de tou·te·s. Mais l’Université a également  une responsabilité sociale : elle a valeur de démonstration et d’exemplarité. La transformation de l’université doit servir d’exemple à une transformation sociétale.”

4 axes de travail

L’ IDD a décliné sa proposition de transformation à travers quatre grands axes de travail. Ceux-ci sont déployés en une quinzaine de programmes, qui s'adressent à tous les acteurs de l’université.

Axe 1 - le numérique

Axe 2 - la pédagogie 

Axe 3 - la recherche et les sciences participatives

Axe 4 - l’international 

Quelques exemples de programmes en cours 

  • Labo des Défis

Programme qui s’adresse à des porteur·se·s de projet en formation continue.Il accompagne actuellement 13 participant·se·s jusqu’au prototypage de leur projet.  Les porteurs de projet développent leur créativité et leur engagement grâce à des méthodologies collaboratives de design thinking ou via des échanges de pratiques.

Exemple de projet en cours de développement :

- Un parcours pédagogique pour former la population de l'île de Groix à la  la préservation de leur écosystème, ainsi que la création d’ateliers destinés aux enfants pour les sensibiliser à la protection de la biodiversité de l'île.

  • Pair-Accompagnateur 

Programme de recherche développé avec SAPIENS qui rassemble des binômes d’enseignant·e·s-chercheur·se·s et d’étudiant·e·s. Ces binômes s’interrogent sur une question fondamentale en pédagogie : “comment apprend-on ?”.

Ces trois programmes, U-lab, Pairs Accompagnateurs et Labo des défis, bien qu’ils s’adressent à des publics différents ; enseignant·e·s, chercheur·se·s, société civile, se retrouvent régulièrement pour échanger et partager leurs expériences.

A la fin de ces programmes expérimentaux, les étudiant·e·s, les chercheur·se·s et les enseignant·e·s retourneront à l’université,  auprès de leur propre communauté de pairs et, nous l’espérons, essaimeront auprès d’eux les pratiques et les connaissances qu’ils auront développés au sein des programmes de l’IDD.

L’université forme les citoyens et en cela, elle est une “caisse de résonance" qui diffuse des savoirs et un patrimoine culturel dans l’ensemble de la société. En agissant sur elle-même, l’université agit sur la société. Elle forme les étudiant·e·s, et, de ce fait, la société de demain.